La crise des subprimes pour les nuls

C’est sur Rue 89. Une BD qui circule dans les bureaux des banques de New York, et qui explique à monsieur tout le monde comment les institutions financières statoises ont donné des crédits pourris à des gens qui ne pouvaient pas les payer, et fait partager (ou plutôt fait porter) le risque par les banques, et les investisseurs dans le monde entier. Très instructif. Voici la version française au format PDF, traduite par Rue 89.

En lisant cela, je suis en même temps impressionné et dégoûté. Impressionné par l’intelligence déployée pour créer et vendre leurs mécanismes de crédit, de CDO, CMO, etc, sans courir eux mêmes le moindre risque. Dégoûté par le peu de scrupules de gens qui ne rechignent pas à vendre du vent en toute connaissance de cause.

17 réflexions sur “La crise des subprimes pour les nuls

  1. Il faut les pendre haut et court.
    Je suis desole pour les rares « honnetes », mais franchement, ce monde de la finance c’est un monde de truands et de bandits à col blanc. Certains l’assument bien, d’autres moins bien.
    Et cet egoisme, toujours plus pour « moi », m’en fiche des autres, perdra le système.

    C’est vrai, l’argent, d’en avoir ca aide beaucoup. Mais francho, là, le monde capitaliste est en train d’abuser.

    Le drame c’est que ceux qui ont le pouvoir de changer les choses, c’est justement eux qui en profitent goulûment. Comme la bouche qui est pleine ne parle pas… On pourra toujours courrir pour qu’ils changent quoi que ce soit.

    Anyway, comme le dit Etum, le pire est à venir.

  2. Il y a une chose qui m’intrigue dans cette affaire, c’était déjà le cas dans l’affaire Kerviel, c’est cette façon d’expliquer que l’argent a été « perdu ». Pour les banques, certes, mais dans l’absolu, l’argent ne se « perd » pas, il change juste de poche.
    Je suis énormément surpris de la façon dont la question de savoir où l’argent est passé ne suscite que peu d’intérêt. Ou alors tout le monde (sauf moi) a déjà une réponse claire à la question? Ensuite comment des gens arrivent à récupérer de telles sommes, parfois à l’issu d’opérations frauduleuses comme dans l’affaire Kerviel, sans violer aucune loi? C’est les Etats qui se retrouvent en train de renflouer les banques, et à aucun moment il n’est question que ceux qui ont « merdé » assument leurs responsabilités! Vous avez dit impunité zéro?

  3. Ti Aya,

    Je suis intéressé par ta théorie sur la destination de l’argent perdu; en tout cas, sur l’argent des subprimes.

    Sur les marchés financiers, l’argent « se perd », au sens où les actifs se déprécient.

    Je pense comme Eddy, on doit interdire la finance de marché. C’est juste un vaste casino, où comme le dit justement Besancenot, on individualise les gains et on mutualise les pertes.

    Bref, un système non équitable.

  4. Merci pour le lien vers le document PDF. J’ai un peu mieux compris ce qui s’est passé. Me voilà énervée, écœurée, dégoûtée. par l’impunité manifeste des criminels qui ont mis en place ce système. Émotions bien improductives dans le contexte certes mais bon. Je vais me coucher…Arghhhhhh !

    A bientôt

  5. Un bon point pour Sarkozy: il a été le seul (du moins à ma connaissance) à demander des sanctions contre les responsables de la crise lors de l’assemblée générale de l’ONU.
    Est-ce que sa demande sera suivie dans les faits?

  6. Sarko qui demande des sanctions contre les responsables de la crise? Lool ais-je bien lu ce que je lis? Il ferait mieux de la mettre en veilleuse et de balayer sa propre cour d’abord, ce Sarkozy.
    Quand on repense au Credit Lyonnais ou la Societe Generale, la France c’est pas mieux. Normal puisque c’est le même système d’avidite égoiste.
    J’espere qu’on l’entendra aussi exiger des sanctions contre les responsables quand on découvrira l’ampleur des magouilles que le groupe Bolloré entretient dans les différents ports en Afrique, lui qui se vautrait dans le yatch de Bolloré après son élection.

    A propos de sanctions TiAya, apparemment le FBI pourrait avoir deux mots à dire à ces Messieurs du subprime qui prennent les autres pour leur vache à lait. (lu sur bloomberg.com: The FBI is investigating Fannie Mae, Freddie Mac, Lehman Brothers Holdings Inc. and American International Group Inc. in its probe of the collapse of the subprime-mortgage market, according to a senior law-enforcement official.)

  7. Loool

    les gains sont privatises et les pertes sont nationalise.

    Du n’importe qoui. Et apres tout le monde feint de faire « grandement je m’etonne » et d’autres viennent commencer a vouloir expliquer comment les economies de certains pays ne seront pas touches: des reveurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s