J’aimerais faire…

des voyages.
Aller très vite, aller très loin.
J’aimerais voir tous les rivages
Des mers que je ne connais point.

Ce poème d’Ernest Perochon, chère lectrice, cher lecteur, je l’ai appris à une lointaine époque, il y’a maintenant ahem-années de cela.
Et si je le récite toujours de mémoire, c’est parce qu’il m’a marqué, comme rare chose ne m’a marqué depuis lors.
En effet, avec mon imagination débridée de gamin, je m’imaginais à l’époque voletant de rivages en rivages.
Imaginez que vous puissiez voyager non seulement dans l’espace, mais aussi dans le temps. Je crois que cela chamboulerait bien de choses dans notre vie.
Il faudrait revoir toutes les lois de la physique.

6 réflexions sur “J’aimerais faire…

  1. Dans le même registre, le générique de fin du film sud-coréen « La princesse du désert » s’ouvre sur cette citation: « Seul celui qui voyage verra le long chemin qui mène à son pays ».
    Moi j’arrive souvent à défier les lois de la physique. Il me suffit de fermer les yeux.

  2. Championne de voyages dans ma tête, rêveuse à outrance, je me reconnais dans les vers. J’aimerais pouvoir voyager dans le temps surtout. Surtout avant. Je suis très nostalgique de ce avant, j’aimerais voir évoluer mes parents. Voir évoluer les peuples, les cours…bref dès que je peux je pars et dans cela les livres m’aident beaucoup!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s