La France, ses racistes et ses noirs (2)

Il y a un titre qui envahit depuis peu le web francophone. Au choix, on peut trouver « Eric Zemmour réhabilite les races », « Eric Zemmour distingue les races », etc. Curieux, je cours comme tout le monde voir la vidéo, et après je n’ai pu m’empêcher de me dire, chapeau M. Zemmour. Parce que ce qui ressort clairement du bout de vidéo visible sur le net (je n’ai pas pu voir toute l’émission), c’est que M. Zemmour est beaucoup plus malin que deux catégories de personnes au moins. Dans la première, ces pseudo-scientifiques qui ont « découvert » que les races n’existent pas. Au mépris de cette règle élémentaire que l’on apprend depuis le collège, et qui dit que tout ce qui est observable a une explication scientifique. Mme (ou Mlle?) Diallo est noire, M. Zemmour est blanc. Cela se voit, donc il y a une explication scientifique. Au lieu d’établir cette vérité, de démontrer clairement que cette différence n’a rien à voir avec ce que l’on a défini comme les races, de démonter méthodiquement cette théorie qui avait établi le lien entre la couleur de la peau et l’intelligence, de mettre des mots sans préjugés et sans amalgames sur cette vérité, il s’est trouvé des génies de la génétique pour « découvrir » que nous sommes tous pareils, noirs, blancs, jaunes ou rouges.

Dans la deuxième catégorie bien sûr, on trouve tout ceux qui croient à ce genre de théorie, que pourtant on peut aisément qualifier de non sens. Et c’est ce que Eric Zemmour a su faire avec habileté. Comme tous ceux qui avant lui ont soutenu des idéologies douteuses, il s’appuie sur un fait facilement observable, profite en plus d’une brèche laissée grande ouverte par les pseudo-vérités scientifiques sus-citées, pour glisser doucement vers des conclusions qui si l’on n’y prend garde, peuvent paraître logiques. C’est très fort M. Zemmour! J’en ai presque de la compassion pour vos interlocuteurs qui essayaient lamentablement de placer un « mais les races n’existent pas, la génétique l’a prouvé ». Les pauvres.

3 réflexions sur “La France, ses racistes et ses noirs (2)

  1. Quand je pense à l’avantage que la France aurait pu tirer de toute cette diversité prête à travailler à son service, quel gachis quand mm.

    J’ai remarqué que les francais dits de souche – à partir de combien de siècles on est de souche au fait, parce que les antillais, ca fait au moins 300 ans, si je ne m’amuse qu’ils « sont » francais – les francais dits de souche donc, ont cette particularité face à la critique: « c’est toujours aux autres de s’adapter ». Et s’il y’a proe, ca ne peut être QUE du fait de l’autre. Puisqu’eux, ils sont blancs coe neige, lool sans jeu de mots douteux.
    On se plaint des refus d’embauche au pif, des places de stages plus difficiles? Bah, ca ne peut être que les autres qui ne veulent pas s’adapter, « s’intégrer » coe ils disent.

  2. Le « modèle républicain » gaulois est foireux dès le départ. Parce qu’il dit en substance: « je ne veux pas voir une tête qui dépasse. Vous devez tous être semblable en tous points à Dupont, Dumollet ou Delaquiche ».
    Or notre richesse vient de notre différence. Et je mets au défi tout groupement humain de faire face aux défis du développement avec tout le monde formatté au mm moule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s