69 messages

Ce matin, je me suis levé avec la tête dans la brume. Et pour cause, c’est dimanche et j’ai passé la soirée d’hier avec des amis jusqu’à très tard. Voici un bout de temps que cela ne m’était plus arrivé, mais aujourd’hui je peux me le permettre. Michèle n’est plus là pour m’en empêcher. Je peux regarder un match à la télé, aller traîner chez des copains, et je ne suis plus tenu de me réveiller à 7 heures le dimanche parce qu’il faut ranger la chambre. Et surtout, quelque chose que je savoure particulièrement, je peux laisser les mails s’accumuler dans mon répertoire de spams. Je n’ai jamais compris cette obsession de Michèle, comme si un répertoire de spams plein était un manque intolérable aux règles de bienséance. Je peux vous dire que je savoure ma solitude, et je compte encore en profiter pendant longtemps.

Je reste dans le lit jusqu’à 11 heures. Je descends ensuite à la cuisine me faire un café, et je vais paresseusement m’installer devant mon ordinateur. Après avoir fait le tour de ma blogoliste, j’ouvre ma boîte à lettres. 69 messages non lus dans mon répertoire de spams. Le nombre me fait sourire, et me rappelle mon inactivité de ces derniers jours. Les occasions n’ont pourtant pas manqué, mais le cœur n’y était pas. Je crois que j’ai besoin d’une cure, après une overdose de Michèle. Machinalement, j’efface les deux derniers messages, et j’ouvre une autre fenêtre pour lire les nouvelles, parcourir quelques forums, et consulter mon compte bancaire. Une heure environ après, je reviens à ma boîte à lettres, et j’ai encore 69 messages non lus. Cette fois ci, je ris franchement. Je décide de ne rien effacer, en espérant qu’il en arrivera d’autres. Je fonce sous la douche. Sophie, une amie, m’invite chez elle et je dois y être dans une heure. Je dois me dépêcher parce que j’ai mis la dernière chemise repassée hier. Je mettrai le même pantalon que mercredi dernier. Avant de partir, un petit coup de déodorant, un coup d’œil à mon ordinateur, et encore 69 messages non lus. Ok, c’est quoi le nombre maximal de messages que j’aie jamais reçu en une journée? 10? 15? Alors, j’en efface 25, et je cours à mon rendez-vous.

L’après-midi avec Sophie a été parfait. Elle a fait un de ces plats de chez nous dont elle seule a le secret, un délice. On a discuté, puis on a regardé un film. La 25e heure, de Spike Lee. Elle le voit pour la 10e fois au moins, moi je le découvre. On y parle d’amour, d’amitié, de confiance, de trahison, de seconde chance. Ensuite, on a encore discuté de choses dont je n’ai plus le moindre souvenir, sans bouger, jusqu’à ce que petit à petit la pénombre nous envahisse. Il n’y a plus que moi, elle, sa main dans la mienne, sa voix qui se fait toute douce. Je me sens si bien. Je ne comprendrai jamais comment ça se fait qu’une fille aussi extraordinaire reste seule, alors qu’elle a tellement à offrir. Y aurait-il un homme quelque part qui passe à côté du bonheur qui lui est promis? Je ne pense pas à Michèle une seule seconde.

Il est 20 heures, et je me décide à partir. Elle m’accompagne jusqu’à la porte, et en guise d’aurevoir me serre doucement dans ses bras, et me remercie d’être passé. Je la remercie pour le repas et le film. Elle accompagne sa réponse d’un petit sourire. On remettra ça aussitôt qu’on le pourra. Je le propose, elle l’accepte, puis je pars. Une fois chez moi, je prépare tout ce qu’il faut pour la semaine qui va commencer. Il faudra que je me couche tôt, pour être d’aplomb. Je me repasse mentalement tous les dossiers sur lesquels je travaille actuellement, pour m’assurer que je suis prêt pour la réunion de demain. Avant d’aller me coucher, je vais consulter une dernière fois ma boîte à lettres. 69 messages non lus. Encore! J’en ai donc reçu 25 en une après-midi, un dimanche en plus. J’en reste bouche bée. Puis je me dis que tout ceci a forcément une signification.

Le téléphone sonne dans le vide, et puis j’entends sa voix. Ce n’est que l’annonce de son répondeur. Je m’y attendais, mais ça ne m’empêche pas d’en avoir la chair de poule. Je m’efforce de prendre un ton neutre pour laisser le message. Elle me manque, je n’ai pas fait ce que j’aurais dû, je le regrette, je ne vois pas mon avenir sans elle. Je raccroche et je vais me coucher. Elle ne rappellera pas ce soir, j’en suis sûr car je la connais bien. Et demain non plus. Mais moi, je la rappellerai, on discutera, elle s’énervera, mais elle reviendra et notre vie recommencera là où elle s’est arrêtée.

Michèle ma chérie. J’ai vidé mon répertoire de spams.

17 réflexions sur “69 messages

  1. Autobiographique?
    Je sais que c’est la question que se pose un lecteur qui parcourt un blog, devant une narration qui semble personnelle. Pourtant cette information ne retire pas la profondeur des mots…
    J’ai relu au moins cinq fois, j’ai imaginé ce chez toi où 69 messages de spams semblent de trop, j’ai partagé l’après-midi avec Sophie et toi (gourmande j’ai même humé le fumet de son plat). Ce que tu dis sur cette femme, bien sous tous rapports et pourtant seule, combien de fois l’ai-je entendu, vécu, commenté?
    Une chose qui m’émeut en ce monde, c’est un homme qui assume ses émotions, qui les exprime, qui reconnait ses erreurs. Merci pour ce dernier paragraphe, même si ce n’est pas toi, tu auras su transcrire ce ressenti d’une très jolie manière.

    PS: bon j’attends le kongossa…

  2. Je n’arrive pas à me souvenir de cet auteur qui a dit d’une de ses histoires qu’elle était vraie, parce que quelqu’un l’a certainement vécue quelque part. Dans le cas présent, je pense que des tas de gens ont certainement vécu un bout de cette histoire à un moment ou à un autre. Même les 69 spams😉 Enfin, je suppose.

  3. Que dire? Très amusé😀 , et en même temps un peu triste. Parce que c’est le genre d’histoire où on se reconnaît… jusqu’au prénom!
    Je laisse les détails du genre « Je peux regarder un match à la télé, aller traîner chez des copains, et je ne suis plus tenu de me réveiller à 7 heures le dimanche parce qu’il faut ranger la chambre… Je dois me dépêcher parce que j’ai mis la dernière chemise repassée hier. Je mettrai le même pantalon que mercredi dernier. Avant de partir, un petit coup de déodorant…
    Le commentaire de Lena me donne l’air irresponsable; parce que, j’appellerais pas Michèle. Orgueil pathologique oblige😦

  4. Édouard,
    Par rapport à ce dernier paragraphe, je ne saurais être aussi catégorique que toi. Des fois je rappelle, dès fois je ne le fais pas. Ça dépend de la personne en face et du contexte.
    Mais qu’est-ce qui te rend triste là-dedans? Ça se termine plutôt bien, non?

  5. Heu, ca se termine par un « espoir » que ca se terminera bien. Nuance, lool!
    Ah oui, l’histoire ne dit pas « elle est revenue », mais « elle reviendra ».

    Mais moi ce qui me wanda dans tout ca, c’est que Michelle knowsse (lol forme subjonctive de know, faut pas me hambok), knowsse donc que le spam n’est pas vidé.

    @Edouard,
    comme dit Ti Aya, il y’a Michèle et Michèle. Il y’a les Michèle qu’on rappelle, et celles qu’on ne rappelle pas.

  6. C’est que Michèle est comme flop de gos. Dès que tu tapes ton mot de passe, elle est automatiquement avertie par un système dont je n’ai pas encore pu percer le mystère. Et là voilà donc au dessus de ton épaule en train de ask que une-telle c’est qui? Et une-autre-telle c’est qui?

  7. Loooooooooooooooooooooooooooool!
    Omar m’a tueR!

    Je crois qu’il y’a une école où toutes les gos vont, pour boa ce genre choses.

    Le système auquel tu fais allusion c’est le 6e sens. Ne sous-estime jamais l’instinct féminin mon gars.

  8. Je parle de tristesse parce que en lisant ça me rappelle des trucs vécus, et en même temps j’imagine l’état d’esprit du gars😦
    Pour la fin, comme le relève Eddy, c’est une note d’espoir🙂

    Je dois me plier pour vous donner raison sur le fait que, « il y’a Michèle et Michèle. Il y’a les Michèle qu’on rappelle, et celles qu’on ne rappelle pas ». Et fort curieusement, j’en connais deux

  9. Ouais franchement, ca commence à poser de sérieux pbs ces spams!
    Tu es là avec ta config nominale qui tourne correctement avec une bonne protection résidente, quelqu’un sort là et parvient à pertuber le système avec un spam, et parvient même à simuler le role de la config nominale.
    Hummm!

  10. @Ti Aya,
    ton pote c’est un penseur.
    Pousse-lui une bibine, c’est moi qui paie!
    Et s’il finit de boire, pousse-lui encore une autre. C’est moi qui paie celle là aussi.

  11. A beg Prési, ne fais pas ça. Si elle vex et elle go encore je ne suis pas sûr d’avoir la force de la rappeler.

    Eddy, tes bibines iront se rajouter à celles que moi même je lui ai données lorsqu’il m’a dit ça.

  12. Pardon, j’espère que votre pote-là n’est pas encore saoul. Parce que moi, je lui gui que les grands guigui.
    Et puis, tant que tout va bien, c’est pas si mauvais d’avoir une double config normale hein. Ne serait-ce que pour s’assurer que le spam là n’en est qu’un😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s