Destin africain. Le piège de ..

la balkanisation.

Il y’a quelques années, beaucoup d’annés in fact, nous habitions une maison à étages hébergeant en tout 3 familles. Je me rappelle qu’une fois, la sieste de midi a été troublée par des cris venant d’en-bas. On accoure donc sur la véranda:
– mais qu’est-ce qu’il se passe?
– ooh la maison brûle oooh, descendez vite, la maison brûle.

Rapidement, les responsables des trois familles se sont consultés et ont organisé les actions à entreprendre.
– Faire sortir tout le monde et mettre les enfants à l’abri
– Dégager les voitures de la cour
– organiser une chaîne avec des seaux d’eau et l’aide des voisins accourus pour aider.

La chaîne s’est formée rapidement pendant que nous les enfants attendions à distance. J’en avais encore jamais vu de ma vie, mais c’est assez impressionnant une chaîne humaine tentant d’éteindre un incendie, les seaux pleins qui arrivent, les seaux vides qui repartent, et avec une telle vitesse, les cris, l’excitation: impressionnant. Au début on voyait une petite colonne de fumée s’élever, puis au fur et à mesure, diminuer, s’estomper, et enfin disparaître.
Puis l’info libératrice qui vient de l’interieur de la maison et que la chaîne se passe, de maillon à maillon: « c’est bon, c’est eteint! ».

C’est bien beau tout cela, mais qu’est-ce que ce début d’incendie a à voir avec l’unité africaine, se demanderont les uns.
Ca y’est, c’est fait. Eddy est devenu complètement fou, renchériront les autres.
C’est pas grave, tu restes quand même notre Eddy, soupireront les petites.

Je vous rassure, je suis encore en possession de mes moyens. La riposte contre l’incendie a été globale, concertation, union des forces, et action commune. Notre Afrique brûle, et ce n’est certainement pas en restant chacun dans nos appartements/pays (identités fictives en plus) que nous eteindrons l’incendie.
La catastrophe est globale, et nous devons l’appréhender globalement en transcendant cette balkanisation de l’Afrique. Surtout que la balkanisation fait PARTIE du problème.

6 réflexions sur “Destin africain. Le piège de ..

  1. En complément petits divers à côté, pour les people dot com’istes (ahem),
    1. L’incendie a été causé par un des fils, qui s’était caché pour fumer. Sa soeur aîné l’a surpris, et il a jeté la cigarette sous le lit. Sa soeur l’a conduit dans la chambre des parents, et pendant qu’il niait et re-niait et inventait des histoires à dormir debout pour expliquer l’odeur de cigarette, le feu prenait le lit et embrasait sa chambre.
    2. je ne sais plus si c’était moi, mon petit frère, ou un voisin, en tout cas il y’a un enfant qui pleurait parce qu’il voulait aussi se mettre dans la chaîne et porter les seaux. Il a recu sa cosh cash: « tu veux porter un seau qui a ta taille? ».
    3. Après qu’on ait éteint l’incendie, rangé les seaux, essuyé le sol, et qu’on était là à taper les commentaires et nous remettre de nos émotions, en attendant de retourner, qui à l’école, qui au bureau, qu’entend-t-on au loin? piiing pooong, piiing poong, les pompiers ! Loool!
    Certes ils étaient soulagés que le feu ait été eteint, mais ils étaient quand mm un peu décu de n’avoir pas pu montrer leur savoir-faire. Ils sont allés voir les dégâts, et leur commandant a fait notre attalaku. (Alors, c’est les nous qu’on sait eteindre les incendies, lool)
    Ah, à l’époque ils venaient au moins man, quand bien même en retard. Et leur citerne était pleine hein, pas vos affaires de mai’nant là.
    Il faut aussi dire à leur décharge que les casernes de pompiers, à Yaoundé du moins, étaient très mal placées et en nombre insuffisant. Si mes souvenirs sont exacts, c’est la caserne de Messa, qui en plus de Messa même et Mokolo, couvrait toute la zone d’Acropole, Nkoldongo, Mvog-Ada, Coron, et tout ca. Autant dire qu’il y’avait pas intérêt à avoir deux incendies au meme moment dans cette zone.
    Par contre les mbérés, eux, étaient hyper-rapides. En general ils étaient là en moins de 5 minutes dès que ca chauffait quelque part.

  2. Eddy,
    Tu cherches les poux sur des cranes d’oeuf?😀
    Non, pour être moins sérieux je voulais dire que ton kung-fu ci, tu as comot les katas depuis from.
    Ma position sur cette affaire reste entière. Reconnaissons que nous avons des poutres dans nos yeux, reconnaissons ensuite que nous nous sommes foutu ces poutres.
    Ensuite on va se mettre ensemble pour nous les enlever progressivement.

    Pour les pompiers, y’en a à Etoudi, Mimboman, Collège de la retraire et Mokolo. Le pb c’est qu’il n’y en a pas hors de Ydé, Dla et je crois N’kongsamba

  3. Edouard,
    Mon kungfu est même encore trop rapide, et je vais le passer image par image, parce que l’heure est grave. Au fait, petite précision en passant, tu parles de poutre dans notre oeil, mais le thème ici, ce n’est pas la responsabilité. Il s’agit de la meilleure stratégie à adopter pour (re)construire.

    Comme tu es devenu Jesus-là, reconnais-la poutre des autres, c’est bien pour toi. Et ca ne fait que commencer, t’inquiete. Donc des poutres, tu en auras à reconnaître.

    Au fait, « on » t’a enfin liberré? Depuis from que tu avais disparu dans la nature.

  4. Edouard,
    Donc depuis froooom là c’est toujours Mokolo qui dessert toute la zone de Mokolo à Coron en passant par Nkoldongo? Yééméé c’est chaud. Où est ta poutre là, que je reconnaisse aussi diyyon.

  5. Eddy pardon quitte derrière moi avec les problèmes.

    Si je n’ai rien dit à propos de la méthode pour résoudre le problème, c’est parce que j’adhère à fond.
    Je reviens sur le débat de la responsabilité à cause de ton commentaire à la suite du post.

    P.S. Je dis hein, oussque tu m’as vu que on m’avait arrêté? « On » qui? Je suis moi que là from non?

  6. @Edouard,
    Ah, en tout cas, je me disais que « on » avait mis l’oeil sur tes sissonghos ethano-ethylo-bibiniques après le boulot. Et que comme « on » était fatigué d’accuser tes copos, « on » a une fois mis le véto sur ta présence net-ique.🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s