Hommage à Ivan Van Sertima..

Décédé le 25 Mai dernier.
Ivan Van Sertima
J’ai appris avec grande tristesse le décès de ce grand homme, dont la contribution aux humanités classiques africaines est inestimable. Après avoir hésité quelque peu sur la forme à donner à mon hommage, je me suis résolu à faire simple, sans chichis.

Ivan Van Sertima est originaire de Guyana – anciennement Guyanne britannique – et est l’auteur entre autres du fameux ouvrage « Ils sont venus avant Colomb » (orig. They came before Columbus), où il explique que des africains ont débarqué sur le continent américain bien avant la farce « Christophe Colomb » [1].
Il a également écrit « Les noirs dans les sciences » (orig. Blacks in Sciences), où il reprend les contributions des noirs dans les sciences aussi bien dans la passé que dans le temps présent. Contributions, hélas, inconnues de la plupart des africains abreuvés que nous sommes, aux à-priori et formatages occidentaux [2].

Ivan Van Sertima gérait également le Journal des Civilisations africaines [3], tâche que sa femme entend bien continuer.

Bon pied la route, Van Sertima.
Tu nous manqueras à jamais.


[1] Au fait, petit divers en passant, Colomb n’aurait jamais posé son pied sur le continent américain. Il serait arrivé aux côtes de Cuba en fait.

[2] Combien d’entre nous savent par exemple que le vaccin antivariolique était administré en Afrique bien avant qu’il ne soit connu aux USA et en Europe?
-> http://www.sciencemuseum.org.uk/broughttolife/people/onesimus.aspx

[3] http://www.journalofafricancivilizations.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s