Symptomatique d’un ..

État d’esprit.

Il y’a quelque temps j’étais arrivé à la conclusion que nous avons perdu notre aptitude à travailler en équipe. Je crois que quiconque a vu le match opposant le Cameroun au Japon dernièrement en a eu l’illustration parfaite. Quand je lis tout ce que je lis sur les lions en AfSud, eh bien je suis plus que jamais convaincu que nous ne savons plus travailler ensemble.

Et cela ne se limite absolument pas au football.
Tant de fois j’ai vu des projets communs capoter à cause d’un égo demesuré mal placé, ou d’une critique percue comme attaque personnelle. Trop de fois j’ai vu un camer préférer mettre en l’air le projet sur lequel nous travaillons ensemble depuis des mois, simplement parce que ce n’est pas son nom qui est devant, ce n’est pas lui qu’on encense, ou encore il a des problèmes d’égo avec un autre dans le groupe.
Cet égoisme est symptomatique d’un certain état d’esprit: celui d’arriver dans un projet d’équipe, en ne pensant qu’à ce que JE gagne, qu’est-ce que c’a M’apporte, quel sera MON gain.

drum major in parade
Drum major leading a parade

Il ne faut pas tirer sur les footballeurs sprécialement. Nous sommes tous comme cela. Dr. Martin Luther King appelle cela le ‘drum major instinct’, que je traduirais en ‘syndrome du tambour major’ (je rappelle, aux dormeurs du fond, le tambour major c’est celui qui dans les défilés défile en général devant son groupe, soit en jonglant un baton, soit en jouant d’un tambour).

Simplement certains transcendent leur instinct de tambour major et mettent l’intérêt général devant. D’autres n’arrivent pas à penser à quiconque autre que soi-même.

Ceux qui croient qu’on a déjà atteint le fond vont dans le coin là me faire 50 pompes. Non chers amis la honte continue. Parfois, et c’est ce qui rend les choses vraiment pathétiques, on commence déjà à se bagarrer pour les attalakus, alors que le projet n’est même pas encore commencé. Imaginez un athlète du 100m qui veut déjà la médaille avant même d’avoir courru.

Publicités

Haiti, la ..

Détestée!

Les grandes douleurs sont muettes
Chuut!
Si je n’ai rien dit jusqu’ici au sujet d’Haiti, c’est parce que les grandes douleurs sont muettes. Quand on sait ce qu’on sait sur Haiti, on ne peut qu’être en proie à la douleur.

Haiti, présentée comme la « première république nègre » a la particularité d’avoir été haie par les puissances d’alors, dès les premiers instants de sa création. Son enfantement s’est fait dans la douleur, le sang et le sacrifice, et dès sa naissance, elle n’a été entourée que de malveillance et de haine.

Haiti sur la carte
Haiti n’était pas la bienvenue dans le concert des nations libres, parce que dans le contexte de sa naissance (on est en 1804 en pleine traite négrière), elle représentait un idéal de liberté pour un peuple noir empêtré depuis tant de siècles, dans les chaînes de l’esclavage.
Or cet idéal de liberté, eh bien l’esprit négrier de l’époque ne pouvait le tolérer.

Exactement comme
– les Etats-Unis n’ont pas toléré un Allende « patriote »,
– l’URSS n’a pas toléré une Tchécoslovaquie « socialiste » (printemps de Prague),
– la Belgique pas toléré un Lumumba défendant les intérêts congolais,
– la France n’a pas toléré une Indochine libre et indépendante,
– sous l’esclavage on ne tolérait pas que des noirs sachent lire ou écrire,
et bien les puissances dans leur logique négrière ne pouvaient tolérer une république de femmes et d’hommes noirs, libres et maîtres de leurs destin.

C’est dommage que l’Afrique n’ait pas pu dans le passé, et ne puisse pas dans le présent venir en aide à Haiti, la soutenir et la proteger. Vu l’état de délabrement dans lequel nous nous trouvons, vous me direz que ce serait déjà bien si on se venait en aide à nous-même. Et je vous répondrais:

Haiti c’est nous-même !

British Petroleum (BP): Nous paierons! Tu m’étonnes que ..

Vous paierez !!!

Plateforme petroliere

Un scribe frenchie répondant au poétique nom de Jean de la fontaine a écrit il y’a longtemps dans une fable qu’il intitula « les animaux malades de la peste »:
Selon que vous serez puissant ou misérable
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Non seulement les jugements de la cour vous rendront blanc ou noir, mais aussi on vous traitera avec prévenance, égard et déférence ou comme la dernière des me*des !!
Celles et ceux qui suivent les infos ces dernières semaines n’ont certainement pas raté les nouvelles qui nous viennent des USA, de ses côtes plus précisément. Je rappelle aux dormeurs du fond de quoi il s’agit: pollution des côtes tazuniennes, suite à une fuite de pétrole.

Ouais sauf que cette fois, le pétrolier en question nous sort un kata, assez inattendu: en deux temps trois mouvements, même Luke luke ne voit pas le niveau, ils ont crié sur tous les toits qu’ils paieront, avant l’août, foi de pollueur, intérêt et principal!

C’est que ces gens nous ont jusqu’ici habitué à un autre discours.
Je me rapelle vaguement d’une certaine Erika, une lugubre affaire de pollution des côtes frenchies. Total avait sorti une jolie envolée lyrique back to the day. Vous savez comment nos ancêtres les gaulois sont forts dans les formules alawubade! Attends qu’est-ce qu’ils nous ont sorti encore, ah oui: « coupable, mais pas responsable ». Loool. À mourrir de rire, si c’était pas aussi triste. Enfin bref, je vous épargne les détails. Pour résumer, la position de Total était: « vous n’aurez même pas hap! Allez vous faire mettre bien profond! ».

Bien avant cela, un certain Ken Saro-Wiwa, illustre inconnu, attirait l’attention du monde sur la pollution du territoire ogoni par Shell, on te me l’a pendu haut et court dis donc. Haut et court!

Voilà. Une situation identique, pollution dûe au pétrole, et trois réactions différentes.
Le premier est pendu.
Le second n’aura même pas hap, qu’il se démerde!
Et chez le 3e, on clame tout de suite haut et fort qu’on paiera, et on met d’énormes moyens en jeu pour juguler la catastrophe. Je vous le dis: selon que vous serez puissant ou misérable, etc.., etc..

Pour finir, je vous invite à lire cet article assez instructif et édifiant paru sur rue89:
Vol AF447: Un américain vaut-il seize fois plus qu’un européen?

Ps. Avis à tous ceux qui négligent la protection que nous confèrerait un modèle de développement panafricain: think again.

Camerounisation des dirigeants ..

d’entreprise, huh?!

Je lisais un article du Messager qui faisait état d’une proposition de projet de loi pour la « camerounisation des dirigeants de grandes entreprises au Cameroun ». And i was like WHAT THE FU..!?

Qu’est-ce qu’on en a foutre si la directrice, le directeur de telle ou telle société est camerounais(e) alors que la société est détenue par des capitaux étrangers? Au lieu de perdre du temps dans ce genre de projets qui ne veulent rien dire, *no offense intended*, il serait plus urgent de voter des lois permettant au plus grand nombre de camerounais d’accéder à l’entrepreunariat, sans être pris dans le tourbillon des dédales de procédures administratives ni axphysiés par les charges fiscales.
Il serait plus urgent de permettre, par un judicieux encadrement, encadrement legislatif entre autres, de permettre à des PME camerounaises, de naitre, grandir et devenir global players dans leur domaine.

Ce sont les entreprises qui doivent etre camerounaises, parce que c’est ca qui développe le tissu industriel d’un pays et assoit sa puissance économique. La nationalité du CEO, on s’en fout, ca n’ajoute mm pas hap sur notre PIB!!!!
Come on now, be real. Le plus important c’est pas qui « pilote » la voiture, mais à qui elle « appartient ».

ps. et accessoirement, il faut oublier ces nationalités du colon là et penser africain.

Lien:
1. Article du Messager sur le projet de loi relatif à la camerounisation des postes

CAN 2010: les lampions de la ..

fête se sont éteints.
Un bilan de cette CAN2010?

Stadium

Cabinda: ils nous ont gaché la fête.

Angola: ìam impressed! D’abord la CAN de Basket en 2007, puis la CAN de foot. Belles infrastructures, pays en passe de se relever, ou bien arbre qui cache la forêt?

Les lions: l’unique fois où j’ai eu du plaisir à regarder les lions, ce fut contre l’Egypte en 1/4 de finale. Je ne suis pas expert footballistique, mais je n’aurais pas fait sortir Emana.

Naif: ca ne veut RIEN dire, une équipe naive, un joueur naif, un jeu naif, c’est complètement débile d’utiliser « naif » dans le contexte du football. J’en ai marre d’entendre ce mot à la c.. en foot!

Egypte-Algerie: qui se découvrent des inimitiés. Faut arrêter la connerie.

Egypte-Algerie toujours: faut laisser l’arbitre tranquille. Ca se voyait que l’Egypte était un cran au dessus. Donc faut nous lepp ca.

Stades vides: je demeure persuadé que c’est évitable. Par exemple on pourrait distribuer gratuitement les billets qui ne trouvent pas de preneurs. En tout cas, mieux vaut faire cadeau de billets invendus, plutôt que de laisser les gradins vides.
Les spectatrices et spectateurs qui viennent voir le match, déjà paient leur déplacment, ensuite ils descendront sûrement une ou deux bibines sur place, peut-être même qu’ils se restaureront. Tout cela fait tourner l’économie.

Sanction(s) contre le Togo: c’est une honte, proprement scandaleux. On ne peut que secouer la tête d’incomprehension. Je crois que la CAF vient de démontrer là qu’elle fûme le meilleur chanvre de toute la région. Je parie qu’ils se font livrer directement de Colombie.

À quoi pourrait ressembler l’Afrique ..

dans cent ou deux cents ans?

AfricaRassurez-vous, je n’ai pas de boule de cristal dans laquelle lire le futur. Neamoins, je me suis amusé à « prédire » ce qui pourrait arriver à l’afrique dans un futur proche.
Voici mes scénarios des deux prochains siècles pour l’Afrique, classés du pire au meilleur

tank at war[*] Les ressources naturelles se faisant de plus en plus rares, cela conduirait à une avalanche de guerres par procuration (proxy wars) en Afrique entre la Chine et l’Occident. En tout cas, on peut être sûr que les raisons ne manqueront pas d’occupper « notre » territoire et nous embarquer dans des guerres, avec leur cohorte de destruction, de haine, de tests sur nous, notre faune et notre flore, de tout type d’arme nucléaire, biologique, chimique etc, achevant de nous décimer.

[*] L’Afrique (re-)devient une gigantesque colonie à ciel ouvert, pourvoyeuse de matières première et de main d’oeuvre désespérée et bon marché. les populations vivent parquées dans des réserves et n’en sortent que pour aller travailler. Les terres, les usines, appartiennent à des multinationales qui gèrent également l’administration des réserves. Tout autour des réserves, des enclos électrifiés gardés par des employés de multinationales et assimilés – du style de blackwater – empechent les damnés de la terre de se mouvoir en dehors.

An African Queen[*] Les africains réussissant à se défaire des divisions coloniales et des craintes d’on ne sait trop quoi, comprennent que l’unique salut réside dans l’union, et réussissent tant bien que mal, à s’organiser soit en une seule nation (l’idéal), soit en 3 ou 4 nations regionales (mieux que la situation actuelle), avec un marché interieur africain financant et développant un tissu industriel africain, qui à son tour, crée, renforce et protège une véritable independance africaine.